jeudi 6 septembre 2018

KV du Montcalm et Ronde des Sapins


Et voici deux petits comptes rendus pour le prix d'un.

Tout d'abord le KV du Montcalm couru le jeudi 16 août. J'étais prêt, bien entraîné, motivé. Avant la course j'effectue un bon échauffement sur le début du parcours. J'ai en tête que le départ est à 18h, mais je pense au départ fictif dans le village qui amène ensuite les coureurs au vrai départ.
Or c'est le vrai départ qui est à 18h. Vers 17h50 je redescends donc au village quasiment à fond, pour des détails non indispensables (remplacer la casquette par un buff, etc) pour remonter aussitôt vers le départ, où j'arrive essoufflé deux minutes avant le coup de sifflet.


Cette bêtise d'avant course me mine un peu le moral (excuse ?), et je fais donc un début de course avec un état d'esprit négatif. Eric Hannequin avec qui j'espérais batailler s'envole dès que les pentes se redressent et je ne le reverrai pas.
Plus loin j'arrive à me reprendre, à relancer, mais je suis sûr de ne pas avoir tout donné, sans doute aussi parce que Marion qui travaillait n'était pas juste derrière moi pour me booster.

Je passe les 1000m+ en 52 minutes, alors que j'étais à 48 il y a deux ans au même endroit. Je finis la course comme ça, me défonçant quand même un peu, mais en 55'53", seulement 42ème et 6ème V2.

Autant dire que je suis déçu, sachant que j'ai le potentiel pour faire mieux. La descente hors chrono est sympa, mais longue.





J'assisterai ensuite à la remise des prix, puis je resterai dans le coin pour voir passer les fous de la Picapica et faire quelques photos en les encourageant.






Après un semi échec il faut rebondir, c'est ainsi que l'envie étant là je me présente le 26 août au départ de la Ronde des Sapins. Je suis en vacances et la semaine a été chargée en entrainements et sorties montagne, on verra bien ce que ça donne aujourd'hui.
Je m'échauffe bien, repérant départ et arrivée de la course, et je suis prêt à l'heure.



Ambiance détendue sur la ligne, et personne ne se presse à l'avant. Je trouve que ça part tranquille, en tous cas pas comme un 10km, et j'occupe dès le départ les premiers postes.
Hervé Piton et un autre prennent de l'avance, je suis dans le groupe de chasse composé de trois ou quatre gars.



Le début jusqu'à Roquefeuil est très roulant, route et piste quasi plates.


Dans la première petite côte , tout passe en courant ici, Hervé explose et marche. Je le dépasse en l'encourageant, me voici troisième derrière l'homme au t-shirt vert. Bon rythme, on ne chôme pas.

Arrive le premier ravito, il y en aura deux, et la connerie du jour : les bénévoles nous tendent des verres d'eau, mais pas de Coca alors que les bouteilles sont sur la table. Ca m'énerve un peu, je m'arrête pour saisir une bouteille et boire une gorgée au goulot.


Résultat trois poursuivants me passent et tout est à refaire. Derrière la piste est descendante et je dois forcer pour revenir sur eux. J'y arrive, et on attaque ensemble la longue montée sur piste.

Peu à peu j'arrive à les doubler et les distancer un peu, sauf un qui reste collé à moi. Me voici à nouveau troisième. Le tshirt vert est en vue, mais hors de portée.


La montée se passe bien. M'entrainant beaucoup pour les kv je suis à l'aise et j'assure un bon rythme, encouragé par les randonneurs que l'on dépasse.
Sur le haut de la piste, presque plate, le quatrième me passe et me distance. Je ne peux pas accélérer et je le laisse filer, top 5 ça me va, et je serai premier Master 2.


Mais après le dernier col arrive la descente, roulante et sur piste, et alors que je croyais avoir fait le trou je suis d'un seul coup dépassé par plusieurs coureurs, dont Hervé. Rien à faire, je ne peux pas suivre.

Je finis donc ma course à fond, pour ne pas que d'autres reviennent, avec ces positions figées.
J'en termine en 53 minutes et quelques pour ces 12km et 350md+, 7ème et 1er Master 2.

Très satisfait donc mais malheureusement l'informatique a planté et il n'y aura aucun classement. Pas de trace de cette belle place et pas de podium puisque seulement les cinq premiers seront appelés sur scène. Ca me laissera un petit goût amer mais je sais ce que j'ai fait, et l'après course, l'apéro et le repas seront bien sympas.

Me voici prêt pour la suite, le championnat de France de KV. A suivre...



3 commentaires:

Steve a dit…

L'essentiel est là, pas de blessures avant le KV de St Lary.
Pour le reste c'est pas grave, tu sais ce que tu vaux !

Philippe FOURMENT a dit…

Bon, on te croit sur paroles pour le classement ��. Bravo même si tout ne s'est pas passé comme prévu pour le KV. A très bientôt

Anonyme a dit…

Pas besoin de classement officiel pour voir que tu es tjs dans les tops ;-))
Le p'tit coup de moins bien (c'est toi qui le juge ainsi) va se révéler très positif dans pas longtemps j'en suis persuadé!
Bon KV pour Saint Lary... je te trouve assez affûté sur les photos... On voit qu'il y à de belles échéances à venir.
Continue à te régaler!
Seb DPDR