jeudi 4 avril 2019

- Édito



Retour gagnant sur une course rapide :

Trail de Quillan





Découverte d'une jolie course audoise en ce mois de mars :

Trail des Truffières






Fin de l'hiver avec le traditionnel weekend à Gruissan.


Gruissan, las Caladas




Une ouverture de saison réussie avec l'excellent Trail Rocacorba, de l'autre côté des Pyrénées. Du très bon.




A la rencontre des premières neiges.





Du retard dans les publications, mais pour patienter, un petit film :





Ce devait être une expérience inédite, 169km sur les sentiers du Grand Raid des Cathares. La course annulée ça s'est transformé en Off :

Les Chevaliers d'Auroux




Une belle rando avec les amis, au-dessus de Mérens.






Et hop, deux compte rendus de course d'un seul coup.

En mode touriste : Trail des Cascades

En mode performance : Pacoulix





Compte rendu un peu long à venir, mais c'était quand même le championnat de France, et ça a été très grand :Championnat de France de KV




En août il n'y avait pas que des vacances, voici le récit de deux petites courses :





Retour en Ariège pour une belle rando au-dessus de Soulcem :



Une nouvelle fois, nous voici dans les Alpes pour enchaîner une course avec quelques jours de vacances.




Pour changer des courses, une rando avec les amis de presque 30 ans.






A découvrir, nos deux récits du Championnat de France de course en montagne.
Très haut niveau, et belle expérience.

Championnat de France Montagne







Pour les lecteurs fidèles, un petit scoop en avant première :


La suite se passe donc sur mon nouveau blog :










Une belle marche qui date du weekend de l'Ascension, entre Aude, Ariège et Pyrénées Orientales.






Sans doute la fin d'une époque, la mise en forme de ce blog étant trop lourde, surtout pour les photos, je tente une migration ailleurs.
Vous pourrez donc continuer à suivre Sentier Libre à l'adresse ci-dessous.
On ne se perd pas de vue, et à bientôt sur les sentiers !








J'ai profité de cette période de récupération pour rafraîchir un peu ma bible, enrichie par ces années d'ultra et la dernière expérience sur le Tour des Cirques (2014).
Voici l'Evangile selon Saint Michel :




Trail Quillan


Trail de Quillan en version courte pour moi cette année. Pourquoi me direz vous ? Et bien parce que j'aime beaucoup les parcours de 18 et 28km, mais j'y suis moins performant. Le 28 est long, le 18 plus abordable, mais je perds du temps dans les passages un poil aériens au-dessus de la Pierre Lys. Et la fin autour de Bitrague est de trop pour moi, alors que l'on est déjà cuit, je ne l'aime pas trop.

Le 11 me plait : la superbe montée en lacets au-dessus de la Forge, ensuite du roulant mais sympa, puis la montée des Roches Noires et les sentiers qui suivent sont un régal quand on a encore du jus.

Les Citadelles approchant, je ne me lance pas dans un grand récit, la course est de toute façon passée vite, je me contente de recopier mon petit compte-rendu paru sur Facebook.

Peu de photos en course, les photographes étaient concentrés sur le 18 et le 28. Dommage.





Passage dans le château, mais à l'échauffement.




Après une période hivernale plutôt axée tranquillité et sorties longues, je me suis enfin remis à fractionner, notamment sur quelques belles séances avec Marion.
J'étais donc prêt pour ce 11km, si ce n'est que le gros repas post débroussaillage Citadelles de la veille avait laissé des traces avec un bide en vrac.
Mais au départ tout allait bien, et la course allait être belle. Départ à fond type 10km, puis batailles successives avec divers coureurs. La belle montée au-dessus de la Forge, des parties plus roulantes, deux coureurs distancés après Belvianes (dont le premier Espoir), la montée des Roches Noires jamais simple, puis les supers singles qui suivent, à fond.





 Dernière montée, descente sur le château, arrivée en ville, toujours à fond, et j'en termine en 53 minutes. Suspens pour les places, mais je n'ai pas repéré de M2 devant.

Ce sera donc 11ème au scratch (sur 300) et 1er Master 2. Mission accomplie, une belle satisfaction.







Ravito ensuite pour se refaire, et bière partagée avec les amis, pendant que Marion parcourrait seule le 40km des Citadelles en dernière sortie longue avant d'affronter le 70km.



Et puis bien sûr le podium. Ca fait du bien d'avoir toujours de la vitesse et de remonter sur la boîte.