mercredi 14 novembre 2018

- Édito



Ce devait être une expérience inédite, 169km sur les sentiers du Grand Raid des Cathares. La course annulée ça s'est transformé en Off :

Les Chevaliers d'Auroux




Une belle rando avec les amis, au-dessus de Mérens.






Et hop, deux compte rendus de course d'un seul coup.

En mode touriste : Trail des Cascades

En mode performance : Pacoulix





Compte rendu un peu long à venir, mais c'était quand même le championnat de France, et ça a été très grand :Championnat de France de KV




En août il n'y avait pas que des vacances, voici le récit de deux petites courses :





Retour en Ariège pour une belle rando au-dessus de Soulcem :



Une nouvelle fois, nous voici dans les Alpes pour enchaîner une course avec quelques jours de vacances.




Pour changer des courses, une rando avec les amis de presque 30 ans.






A découvrir, nos deux récits du Championnat de France de course en montagne.
Très haut niveau, et belle expérience.

Championnat de France Montagne







Pour les lecteurs fidèles, un petit scoop en avant première :


La suite se passe donc sur mon nouveau blog :










Une belle marche qui date du weekend de l'Ascension, entre Aude, Ariège et Pyrénées Orientales.






Sans doute la fin d'une époque, la mise en forme de ce blog étant trop lourde, surtout pour les photos, je tente une migration ailleurs.
Vous pourrez donc continuer à suivre Sentier Libre à l'adresse ci-dessous.
On ne se perd pas de vue, et à bientôt sur les sentiers !








J'ai profité de cette période de récupération pour rafraîchir un peu ma bible, enrichie par ces années d'ultra et la dernière expérience sur le Tour des Cirques (2014).
Voici l'Evangile selon Saint Michel :




Grand Raid des Cathares Off : les Chevaliers d'Auroux

Les Chevaliers d'Auroux

Les jours passent et je vois bien que je ne prendrai pas le temps d'écrire un roman. Les inscriptions aux Citadelles sont ouvertes, un projet à court terme est en cours, le temps me manque.

Alors en quelques lignes, et beaucoup de photos, voici notre off.

Le Grand Raid des Cathares annulé, avec son lot de polémiques, je me suis retrouvé bien dépourvu quand la date fut venue. Entraîné, motivé, et rien à faire.

Avec Thierry nous décidons donc de nous lancer dans un off costaud. Nous n'aurons pas les 169km prévus, mais la trace que j'ai dessinée vite fait avoisine les 70. Ce sera sur la boucle basse du parcours, de Arques à Arques, avec quelques modifications prévues pour enjoliver le parcours.

On part en autonomie. On trouvera bien de l'eau, au pire chez l'habitant, mais il n'y aura qu'un ravito, l'épicerie de Rouffiac, si l'on y est avant 13h. Le départ est fixé à 7h, précédé d'une sympathique pasta party à Limoux, légèrement arrosée.

A 7h nous voila partis. Ensuite, du plaisir.
Le lever du soleil, face au pic de Bugarach.

Une belle lumière, mais beaucoup de route avant et après Fourtou. 

Les soucis de poche à eau de Thierry.

Des pistes et des pistes, à n'en pas finir. Pas des petites, mais des larges, pour 4x4 et voitures normales. D'ailleurs garées en nombre vers le col de Redoulade, avec une multitude de chercheurs de champignons.

Des pistes encore, puis Peyrepertuse en vue.

Un trailer croisé avant Rouffiac. En mode off aussi.

L'épicerie, le Coca frais, les sandwiches de Thierry.

Début d'après midi, il fait chaud. Le sentier est beau pour aller sous le château de Peyrepertuse.

Et puis des pistes, encore, énormément. Nous avons depuis longtemps décidé de ne pas revenir l'an prochain, le parcours manque trop d'intérêt.

Un bon sentier, enfin, après le col. Puis on décide de quitter le parcours et ses pistes pour passer au Pech d'Auroux, recommandé par Yvan. Quelle bonne idée, et quelle belle découverte.
Superbe petit sommet rocailleux, avec une belle descente ensuite sur les gorges de Galamus. Thierry chute, sans gravité.

Les heures avancent, je tiens Marion au courant de notre progression.

Cubières, on fait le plein d'eau, on grignote assis sur un trottoir. La fatigue se fait un peu sentir, on va abréger. On ne passera pas par le pic de Bugarach. Direction le col du Linas. On ne trottine que quand ça descend, parfois sur le plat.

Le Linas, fin d'après midi. Un autre ravito improvisé. Un Mars pour moi, ça passe bien après un bout de sandwich.

De jolis sentiers vers la source salée, puis une très très longue piste. Heureusement j'ai imprimé plusieurs cartes, elles nous auront bien servi pour nous orienter.

On retrouve le sentier qui joint Sougraignes à Arques. En entrainement je l'avais parcouru dans l'autre sens. Ca aide, car la nuit tombe et le brouillard est là par endroits.

La montée n'est pas très dure pour rejoindre les hauts au-dessus d'Arques. On croise un gars sans lumière, dans la nuit, au milieu de nulle part.

Il nous reste à descendre. On ne court plus depuis longtemps. On se trompe un peu vers Arques, mais les lumières sont là. Sauf au château, plongé dans la pénombre, que l'on n'aura vu ni le matin ni le soir.

L'aventure est terminée, 72km, 2800md, en 13h30. Malgré toutes ces pistes sans intérêt on a vécu une belle sortie. Peu de paroles, mais une belle complicité. et notre frustration rejetée au loin.

A froid ça parait quand même assez fabuleux d'avaler 72km sans assistance, sans la motivation du dossard. Mais nous étions prêts, et c'est passé plutôt facilement, sans bobo, même s'il y a eu de la fatigue et quelques tendons qui tiraient.

Ca restera une belle trace, un beau souvenir pour les Chevaliers d'Auroux.




Les photos de Thierry




































Mon album photo.