lundi 22 juin 2009

- Lacs de Bastan - Col de Bastanet

Je commence tout d'abord par vous présenter mon nouveau compagnon de sorties, le Canon Ixus 870IS : plus petit, plus léger, plus de pixels et un grand angle plus apte à saisir les grands paysages qui m'attendent.


La carte de la sortie, en grande partie sur le tracé du GRP.





Une nouvelle fois je pars en rando avec Michel et une nouvelle fois tout commence très bien par un apéro et une grillade.




Petite étude du parcours du lendemain.






Le feu brûle à l'intérieur de la cabane où l'on passe la nuit, bienvenue au vu de la pluie fine qui tombe dehors.






Départ du parking de l'Artigusse, en dessous du lac de L'Oule.
Météo toujours aussi pourrie, brouillard partout. On verra bien si ça évolue.





Nous voilà au lac en 40 minutes, plutôt étonnés puisqu'il est donné en 1h30 et qu'on ne court pas.
Certes, on marche vite.




La berge droite du lac, un boulevard par lequel on reviendra le jour J.
Idéal pour courir, s'il reste du jus...




On ne verra ni marmotte ni isard aujourd'hui, juste cette salamandre.




Au fond du lac on rejoint par une grosse montée le tracé aller de la course. Je retrouve avec plaisir ces sentiers, parfois roulants mais souvent avec quelques pierres qui traînent.






Auprès du lac inférieur de Bastan.





A l'approche des lacs du milieu, le brouillard se lève enfin, nous laissant découvrir au loin le col de Bastanet.



Le sentier est ici très bon, pente faible et sans piège.
Un plaisir à courir en début de course (sans se cramer, évidemment)





Le cadre enchanteur des Lacs de Bastan.



Arrivée au refuge de Bastanet. Il y a ici un point d'eau où l'on refait le plein.





Étude de la carte sur fond de lac de Bastan.
Pour ceux qui seront déjà fatigués, il y a des bancs.





Le sentier longe le lac supérieur de Bastan avant d'attaquer la montée vers le col.




Fini le souple sentier, on rentre dans le domaine des cailloux.



Avec de belles montées, ce col se mérite.


Au milieu du chaos, pas toujours aisé de trouver le sentier.




Derrière nous, le massif de Néouvielle.





Il reste encore un névé à passer pour atteindre le col.





La neige est bonne , ça passe bien.
Sans bâton, je la joue artisanal avec deux pierres pointues dans les mains en guise de piolet. Ça rassure et ça peut arrêter un début de glissade.



En bas, la vallée d'où l'on vient.





Et nous voici au col de Bastanet (2507m) avec en face un superbe panorama sur le lac de la Hourquette vers lequel iront nos pas le jour de la course.




On effectue une pause rapide, il ne fait pas super chaud. On ne savait pas trop ce qu'on allait effectuer comme itinéraire, mais comme on a été rapides et que Michel est en forme, on part pour faire le grand tour.




Par un sentier de traverse, on rejoint sur la gauche la Hourquette de Caderolles.
Je me gèle les mains à planter mes cailloux/piolets pour me sécuriser lors de la traversée de quelques névés. Plus impressionnant que risqué.



De la Hourquette, vue sur l'étang de Port Bielh, le pic d'Aygues Cluses entouré de la Hourquette Nère (GRP2008) et le Col de Barèges par où l'on passera au retour.

C'est le seul moment où j'ai couru un peu, manière de dégourdir les jambes dans la descente.


De l'étang, on continue à descendre pour rejoindre le tracé de la course sur la partie Laquet de Coste - Lac de l'Oule.


***


Aujourd'hui, quelques jours après le drame du Mercantour, mes pensées vont vers ces passionnés qui malheureusement ne reviendront pas de leur dernière course.



6 commentaires:

Steve a dit…

Salut Michel,
merci de nous faire découvrir ces magnifiques paysages.
Dommage que je ne puisse pas être des votre fin Aout sur ces sentiers montagneux.
@ bientôt

Steve

yvan a dit…

Ca fait envie autant que çà impressionne....
Une chose est sure : la qualité des photos grace évidemment à tes compétences de photographe mais aussi à la qualité de ton nouveau appareil qui semble idéal pour les prises de vues montagneuses ( grand angle ).

tooom a dit…

Superbes photos, tu a deja bien entame la reco. A partir de Juillet pour moi.

Nathalie a dit…

Cela fait plusieurs fois que je visite votre blog et je suis époustouflée par la qualité de vos reportages. On a les boules de ne pas y être tellement c'est beau.
Je serais de l'aventure cet été, j'ai hâte de m'entrainer dans les montagnes.
L'an passé, vous avez terminé avec une amie en effectuant la dernière partie du parcours ensemble, après le ravito de la Mongie où je m'éfforçais de présenter des victuailles alléchantes.
Bonne prépa, vous allez certainement faire une très belle course, et surtout un magnifique reportage photo.

Sentier Libre a dit…

Avec presqu'un an de retard, merci Nathalie pour le ravito de la Mongie,c'est là que j'ai repris les forces qui m'ont permis de terminer.
Rendez vous fin Août pour la grande aventure !

Anonyme a dit…

Exeptionnel la qualité des photos et le montage pour ce blog,je serai de la partie fin aout et j'espère prendre autant de plaisir sur ce parcour.
sportivement
millepattes77.over-blog.com/