mercredi 31 août 2016

KV du Sarrazi (Montcalm)



A frog in the fog.


Cette fois j'étais prêt. Après le championnat du monde de KV en Espagne j'ai multiplié les belles séances d'entraînement, j'ai fait plus attention à ce que je mangeais pour arriver en forme  sur cette épreuve, la quatrième des France de Skyrunning et la troisième pour moi après le Pibeste et Plum à Courchevel.
Le temps est couvert et il ne fait pas froid en ce jeudi après-midi, météo parfaite pour courir. Pour les paysages c'est raté.
Nous arrivons assez tôt avec Marion pour récupérer le dossard, se changer et s'échauffer. Amusante déconvenue pour moi qui suis actuellement plus mince qu'il y a quelques semaines, un coureur que je n'avais pas vu depuis longtemps trouve que j'ai grossi...


A 16h45 nous partons groupés et à allure modérée du centre de Goulier pour rejoindre le départ au-dessus du village.
A 17h c'est le vrai départ qui est donné, et aujourd'hui ce ne sera pas en contre la montre. Ca part assez vite et je ne m'emballe pas, restant calé derrière Safia qui avait terminé devant moi au Pibeste.
Après un faux plat montant où il faut courir et un saut de ruisseau la vraie course commence.


Comme annoncé nous parcourons un ancien sentier  qui a été ré-ouvert pour la course par un bénévole. Il a effectué un super boulot et ce sentier est vraiment superbe, tracé sur de fortes pentes au milieu de jolis bois. Un régal.
Mais je n'ai pas trop le temps de l'admirer car il faut grimper et fournir un gros effort. Aujourd'hui je suis parti léger, sans eau. Je passe le cap des 200m+ en dix minutes, sur mon tempo habituel. Tout va bien.


Je mange une pâte de fruits vers les 300m+ et je m'arrête très rapidement au ravito des 400m+ pour  avaler un grand verre d'eau.


J'en repars rapidement pour poursuivre la montée, toujours dans les bois. Le tempo est toujours bon, environ 20 minutes de course.


Marion n'est pas loin derrière et notre écart se creusera petit à petit.


A la sortie  des bois la brume est assez épaisse et nous ne verrons rien des montagnes avoisinantes. Les places sont à peu près stables et je suis environ dans les 25. Ca monte fort la plupart du temps, en marchant, mais j'ai assez de jus pour relancer dès que la pente est plus douce.
C'est comme ça que je double trois ou quatre coureurs, dont Kevin et Fabien. Je fais ma course, passant aux 600m+ en avance sur mes temps habituels et avalant un petit gel pour bien finir.

Malgré ça un coureur me passe et je n'arrive pas à rejoindre celui qui est devant moi depuis un moment.


Sur la fin du tracé c'est Fabien qui revient sur moi, me dépasse et m'encourage pour que je m'accroche. Comme le parcours fait aujourd'hui 3,6km pour 1080m+, je surveille sur mon altimètre le passage des 1000m+. C'est fait en 48 minutes, record largement battu pour moi et première satisfaction.


Le final se rapproche et j'essaye de rester collé à Fabien qui dans un beau geste me tend la main pour franchir la ligne d'arrivée ensemble. On aura fait une belle fin de course commune, s'arrachant bien pour ne rien regretter.


J'en termine en 52'44" à la 27ème place. Très heureux du temps, du classement et de mes bonnes sensations. Au delà des chiffres quelques repères par rapport à d'autres coureurs m'ont confirmé que j'avais bien progressé depuis le Pibeste. Il ne restera plus qu'à confirmer cela lors de la finale en novembre, après un petit détour par l'ultra.



Après un passage au ravito pour me refaire un peu avec eau et pain d'épices, je redescends pour encourager Marion qui ne tarde pas à arriver.






Belle course pour elle qui ne cède la troisième place que sur la fin du parcours et pour quelques dizaines de secondes.


Son souffle plus que court à l'arrivée suffira à montrer qu'elle a tout donné.

 
Après un temps de récup il ne nous restait plus qu'à redescendre les mille mètres, en encourageant les derniers concurrents et en appréciant mieux la beauté du sentier tracé dans les bois.




L'attente de la remise des prix fut plutôt longue et fraîche, toujours dans le brouillard, mais heureusement avec un petit ravito pour se refaire.


Il ne nous restait plus qu'à rejoindre l'Auberge du Montcalm où nous étions hébergés par l'orga grâce à la première place de Marion en tête du challenge.
Un endroit que j'aurai du mal à recommander à cause de l'accueil désagréable qui nous a été réservé. Problème de chambre vite réglé grâce à l'organisateur, mais refus de nous servir à manger alors qu'il n'était que 21h. L'accueil chaleureux des touristes en Ariège n'est parfois pas une légende...

Heureusement nous avons trouvé ailleurs une adresse bien plus agréable avec un accueil chaleureux malgré l'heure tardive, et de très bonnes pizzas. Fortement recommandée, la pizzeria La Soucarrane à Vicdessos.



Et puis le lendemain, comme le veut notre tradition, nous avons effectué une belle sortie de récup active jusqu'au refuge de Bassiès.
On s'est régalé mais on a quand même un peu senti les efforts de la veille dans nos petites jambes...
 
 
 














7 commentaires:

Philippe FOURMENT a dit…

Super pour vous. Marion est très forte décidément mais tes progrès sont remarquables également.
Bonne chance pour la finale dont il me tarde de lire le récit.

Patrick Gaudicheau a dit…

Je vois qu'après la course c'est fini le régime alimentaire. Bravo pour ta perf.
Patrick

Christophe a dit…

Bravo! Et j'adore la sortie recup le lendemain...

Manu a dit…

Et 1000 de plus dans la besace, bravo la Team💪💪

Francis a dit…

Belle performance encore Michel...
Tu parles de faire un ultra avant novembre, lequel ???

Francis des FF a dit…

Encore une belle performance avec un record Perso à la clé. Bravo Michel. Signé : un jaloux de ta grande forme.

ANTOINETTE a dit…

MILLE BRAVOS A TOUS LES DEUX POUR VOS PERFORMANCES .... RESPECT !