vendredi 24 mars 2017

Gruissan - Las Caladas 2017

 
Plus d'un mois après la course il faut se faire à l'évidence, il n'y aura pas un grand roman comme compte-rendu de cette course. Un petit résumé fera donc l'affaire.
 
 
 
 
 
 
Arrivé le vendredi soir, je prends le temps d'installer mon stand Citadelles avant d'aller manger une pizza. Le raye définitivement le resto Maxim de ma liste : les desserts ne sont pas bons, trop industriels, j'ai trouvé un bout de plastique dans ma pizza, sans pour autant avoir un geste commercial à la fin. Au revoir.
 
 
 
 
Le samedi matin, ouverture du stand, avec Marion et son grand sourire en support.
 
 
 
 
Ensuite footing de veille de course sur la fin de parcours comme une ultime révision.
 
 
Visite de la sympathique championne de France, Sandra Martin. Sur les Citadelles prochainement ?
 
 
 
 
 
Le soir nouvelle pizza à la Croisette, valeur sûre et à ne plus quitter. Très bon, du plat au dessert.
 
 

Merci à Afum Photo et Jérôme Santa pour les photos souvenirs.
 
Dimanche matin, l'heure est à la course.
Pour Marion comme pour moi, la motivation est moyenne. On verra bien.

 
 
 
 



 
J'effectue un départ prudent, je n'essaie de suivre personne, et si la forme vient plus tard j'accélèrerai. Pas question de se cramer trop vite.
 
 
Passage de la montée du réservoir en marche rapide, puis relance.
 
 
 


 
Il me faut bien 45 minutes pour rentrer dans la course et me sentir bien. Avant ça je gère, sans trop d'envie.
Je crois que je suis bien vers la chapelle, l'arche et les falaises. Un bon moment de course.
Puis ça retombe.
 
 
 
 
Avant le ravito je vois Steve, il court un peu avec moi. Je m'arrête remplir le bidon et je repars.
 
Derrière moi je vois que ça revient. Assez perdu de places.

Je me dis que je vais me battre, et qu'ils ne m'auront pas facilement.

 
 
 
Malgré cela ça revient, et je me fais encore doubler. Les bosses dans la pinède, je peine.
Belle descente, puis la piste cyclable.
 
Et tout à coup l'énergie qui revient. Retour de la foulée typée 10km sur ce plat, et je laisse sur place mes compagnons du moment.
Je passe la dernière bosse en courant presque partout et en rattrapant des coureurs.
 
 
 
 
 
 Derrière  la descente technique puis le long plat final. Ca court vite, mais le vent nous gêne. Un coureur en bleu me côtoie et me dit "on se relaie".
Et c'est ce que l'on fait. Quelques centaines de mètres à bon rythme, puis il passe devant. On inverse les rôles plusieurs fois, on reprend d'autres coureurs.
En visu un Master 2 que je connais et qui m'a doublé un peu plus tôt.
 
 
 
Je le rejoins et reste en embuscade quelques mètres derrière. Dans la dernière ligne droite j'accélère et je le passe. Il me voit mais c'est trop tard, je finis devant.
 
Je ne le sais pas encore, mais j'ai réussi à me placer 3ème de ma catégorie. 44ème au scratch, en 2h11. Le temps est étonnant par rapport aux classements précédents, peut-être un parcours plus court.
 

Je repars aussitôt en sens inverse pour voir Marion et l'encourager.
Pas très loin derrière, elle vit aussi une course sans trop d'envie. Malgré ça elle a mené la course pendant un bon moment avant de se faire reprendre et terminer à une très belle deuxième place. Qu'est ce que cela va être quand la motivation sera là...
 
 
Finalement et sans trop d'explications, nous avons vécu le même type de course sans trop d'envie, avec de bonnes périodes et d'autres bien plus laborieuses. Sans doute normal sur une course qui n'était pas un vrai objectif.

Il en sera tout autrement sans doute sur le Trail de Quillan, ouverture du Défi Sud Trail's, à courir dans deux jours.
Compte rendu bientôt, promis !

4 commentaires:

Manu a dit…

Bon résumé, mais je vois que tu es très occupé de part ailleurs, juste le minimum syndical, tu ne nous avais pas habitué à ça....(joke)
Profites mon Amis

Philippe FOURMENT a dit…

Et bien voilà. Pas trop d'envie mais un bon résultat donc de bonne augure pour quand l'envie fera le reste.
Bravo à vous

Christophe a dit…

Voila ce que c'est d'être amoureux! On préfère rester sous la couette!!! :-)

Anonyme a dit…

Court résumé (c'est toi qui le dis)...
Petite motivation ce jour là (c'est toi qui le dis)...
Petite déception pour la pizza n°1 (c'est toi qui le dis)...
Petite sélection photos: c'est toi qui choisis...
Mais moi je te dis que le tout reste drôlement efficace avec cette envie tjs présente d'aller trotter quand on t'a lu!
Bravo la dream team et mille pensées positives pour mi-avril ;-)
Seb del pueblo de Rieucross